vendredi, décembre 08, 2006

Vent du grand large


Nous voici de retour sur le port de Charleston.
Le jour vient de se lever, les quais s'animent déjà fébrilement.
Les rêves d'aventure gonflent les voiles et emplissent l'air d'un souffle iodé.

3 commentaires:

Matabe a dit…

Quel magnifique spectacle... Que donnerais-je pour bdessiner aussi bien^^...

J'ai vu votre... Complicie? Ami? Camarade? Pierre à Montreuil. La prochaine fois qu'il viendra vous voir, rappellez lui que j'attend son Interview^^

(Et la votre, dès aujourd'hui^^ mais je ne voudrais pas abuser de votre temps!)

Matabe a dit…

Petit double commenytaire, mais je me suis toujours demandé quelque chose: Dans les recit celtique que vous avez illiustrés, on parle de L'Angleterre comme de la "Terre des forts". Les "angles" serait ils, ethimologoiquement, les forts?

JL Thouard a dit…

Salut Matabe,
pour répondre à ta question je suis un peu perplexe, n'étant ni historien ni éthymologiste...
Ceci dit, si l'on s'en réfère à la légendaire vantardise des habitants de la perfide Albion il est possible qu'ils s'affublent de tout un tas de superlatifs...:)
Va savoir;)