lundi, octobre 22, 2007

Combe


Compte tenu du superbe soleil de ce week-end, un bon bol d'air s'imposait. J'ai donc crapahuté au dessus des combes, là où les feux de l'automne commencent à percer. En redescendant, j'ai assisté à une drôle de scène: une horde de chasseurs ( à peu près 50, alignés tous les 15 mètres) avait entièrement bloqué le bois. Quel contraste entre le calme et la beauté de la nature que j'étais venu goûter et cet alignement d'hommes armés! Et quelle drôlerie en les voyant là, tous plus ou moins avachis, fusil au poing, trogne au nez rougi, l'air hagard, bien décidés à perdre leur journée à poireauter pour un improbable sanglier! Ben ouais quoi, un sanglier pour 50 têtes de pipe ça fait pas grand chose à becqueter au bout du compte.

3 commentaires:

Rémy a dit…

Naaaaan? T'étais où? Si ça se trouve on était au même endroit au même moment... ^^


Je suis allé me balader en famille dimanche vers la combe d'Orveau, Chambolle, le clos Vougeot, etc et on a croisé plein de chasseurs dans les bois dont je trouve ta description particulièrement réussie... ^^
Ils font du bruit, glandent en plein milieu et font des remarques aux promeneurs comme quoi ils gènent la chasse... Il y en a un qui a tiré un chevreuil qui passait à 15 mètres de nous... Des inconscients ces gens là! Heureusement, il l'a loupé! ^^

Laurent a dit…

Moi, j'ai eu droit à la place à un week-end studieux à la place, malgré le soleil... Snif...
Mais je prends les paris quand même : vers la combe Lavaux ?

JL Thouard a dit…

Hello les amis,

ouais c'est chaud dans les bois bourguignons ces temps-ci!
Il s'agit de la combe d'Arvaux du côté de Lantenay!