mercredi, novembre 03, 2010

Knight painting






Le monstre feulait, éructait, recouvrant tout de son épaisse bave de feu.
Un silence précéda le moment furieux où il fondit sur sa proie.
Le paysage minéral offrait des fragrances humides, intimes presque.
Au loin les mondes s'étalaient, inconnus. Tout était encore à faire.
Cette créature n'était-elle pas, elle même, le fragment d'une entité étrangère?

2 commentaires:

Anne Le Maître a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
Anne Le Maître a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.