samedi, janvier 20, 2007

Iuna //

Pour cet album illustré qui met en scène, à travers le texte de Pierre Bottero, une histoire se déroulant en Mongolie, je me suis pas mal documenté sur ce pays qui me fascine depuis longtemps mais que je connaissais surtout à travers quelques films dont ceux de Nikita Mikhalkov ("Urga")...
J'ai donc bouquiné plusieurs ouvrages, photographiques pour la plupart.
J'ai alors remarqué que, dans les vastes steppes d'Asie, les distances semblent décuplées presque infranchissables, comme infinies et, par là même, inquiétantes. Inversement, les gens qui y vivent, expriment à travers leur visage, une expression de quiétude, de sérénité. Un lien étrange, mystique semble s'être établi entre eux et l'espace démesuré qui les entoure...
Je vais tenter de rendre compte de cette sensation en alternant des plans très éloignés et d'autres, au contraire, très proches des gens, de leur visage, de leur intériorité.

2 commentaires:

Etienne a dit…

Bonjour, Mr Thouard, nous sommes des jeunes fans de vos œuvres et nous voudrions savoir comment nous y prendre pour illustrer nos dessins. Nous aimerions aussi savoir comment arriver à un niveau aussi élevé que le votre.


Nous vous remercions par avance de votre compréhension, nous vous priions d’agréer, Mr, nos salutations distinguées.

JL Thouard a dit…

Bonjour Nicolas,
pour illustrer un dessin le meilleur moyen est d'avoir une idée originale puis de la creuser.
Le reste c'est de la technique qui s'acquiert avec la pratique.
Tu peux jeter un oeil dans les archives de ce Blog où j'ai beaucoup parlé de ma technique et de méthode de travail (voir par exemple le making-of de la couv des Marchombres en Juin 2006).
Courage!
Bien à toi
JL