jeudi, juin 15, 2006

Newell Convers Wyeth




Il y a des choses que l'on pense à tout jamais réservées uniquement aux collectionneurs ou aux musées. Des objets que l'on croit pouvoir apercevoir peut-être une ou deux fois derrière une vitrine, mais à tout jamais inaccessibles au toucher. Et pourtant, ce matin, un vieux rêve s'est réalisé. J'ai reçu dans ma boite aux lettres, expédié depuis les States, un exemplaire de la première édition des "Legends of Charlemagne" illustré par l'indétrônable N. C. Wyeth.
Le livre est en parfait état vu son âge canonique (1929) et la puissance des illustrations de Wyeth est là, irradiante. Ses couleurs chatoyantes, ses personnages imposants, ses compositions aérées, ses lumières mystérieuses...Tout y est, avec l'éclat et le lyrisme de la légende. Sans doute comme au premier jour où le premier acheteur l'a ouvert. Pour moi, ses images n'ont pas pris une ride. Le style de Wyeth, si particulier, est tellement nourri par les peintres qui l'ont précédé (dont le fameux Howard Pyle) qu'il s'inscrit tout naturellement dans une continuité picturale. Fluide. Mais ô combien singulier et personnel. Sa touche pleine de fougue et d'entrain, sa manière de sculpter les formes avec le pinceau... tout ça n'appartient qu'à lui. C'est généreux, c'est humain. Comme j'aurais aimé connaitre le bonhomme!
La magie du net comble en partie ce désir: on peut visiter sa maison et son atelier (!!!) en allant faire un tour dans ce coin.

1 commentaire:

godzilla a dit…

tout simplement très beau...Domade qu'on ne puisse pas avoir l'exemplaire sous nos yeux..